Les sciences sont au cœur de la vie quotidienne : communication, transport, développement durable, alimentation, santé, climat, météorologie…  Il est donc indispensable de donner à chacun l’envie et la possibilité de découvrir, de comprendre, de s’approprier et de maîtriser ces connaissances en développant la curiosité et les repères pour progresser positivement: Les nano particules, le graphène, les ordinateurs quantiques .

 

Les Savanturiers adorent connecter des domaines disciplinaires à priori opposés...Une vidéo de l'exposition Laboratoires de l'art.

Un extrait du site arts et métiers :"De nombreux artistes contemporains manifestent en effet leur intérêt et leur curiosité pour les enjeux scientifiques matérialisés par les collections techniques. À travers leurs œuvres, ils s’intéressent aux instruments scientifiques, rejouent des expériences ou les prolongent dans le champ des arts visuels. L’exposition déroule un nouveau fil rouge autour de la démarche expérimentale. Elle se déploie en cinq chapitres intitulés « Invitation à l’expérience », « Formes déployées », « Jeux d’optique », « Manifestations de l’invisible » et « Figures acoustiques », mettant en scène la problématique de la perception des phénomènes de la physique et celle de leur représentation à travers des objets et des œuvres souvent surprenants."

Qui sont les Savanturiers ?

Bienvenue, bienvenue 🙂

L’équipe des Savanturiers passionnée de sciences vous souhaite la bienvenue sur le site de ressources scientifiques dédié au cycle 3/ 4 et Lycée.
Constituée de geeks et de leur enseignant en sciences physiques M. Idir (Geek lui-même), ils explorent aussi bien les mystères de l’univers que les sombres secrets de la matière, à l’affut des dernières nouveautés scientifiques et des incroyables ressources de la nature.

Notre second objectif serait de développer sur des thématiques des applications ou des vidéos, tout en laissant une part de créativité aux élèves.

Mais surtout ouvrir ces connaissances en les reliant à d'autres champs disciplinaires, car des liens étroits existent entre des disciplines apparemment lointaines.

L'équipe s'attachera à développer une rubrique histoire des Sciences avec de nombreuses anecdotes et articles.

Notre objectif, développer des ressources scientifiques par et pour des élèves en Cycle 3 et Cycle 4, s'accompagne d'une volonté de mise en réseau des autres établissements (Collèges ou Lycée) intéressés par cette initiative de développement d'une culture scientifique attractive et ludique.

En tout cas, bienvenue sur cette plateforme d'échanges et de connaissances.

Notre crédo :

LA SCIENCE PAR LES IMAGES 🙂

Agir pour améliorer la culture scientifique, réenchanter, Découvrir, explorer, imaginer la science de demain

L' image permet de mieux guider les apprentissages de l'apprenant. L'utilisation de l'image peut amener l'apprenant à mieux saisir des données complexes.

verrerie becher

Quelques focus sur nos rubriques préférées ->

Des articles régulièrement rajoutés dans les rubriques, des vidéos particulièrement étonnantes dans la rubrique vidéos best of.
Des fiches travail dans la rubrique préparation du brevet avec des rappels de notions sur tout le cycle 4.
Des exercices révisions
Des liens dans la rubrique lien avec de nombreux sites institutionnels et des liens vers des sites d'applications en physique chimie.
Une rubrique Innovations qui regroupe les applications techniques liées aux avancées de la science.
Sans oublier quelques bios des scientifiques qui ont marqué des révolutions dans nos connaissances.

Une approche par l'image pour mieux comprendre la science

Redonner goût aux sciences par le jeu, re-enchanter pour apprendre à comprendre la complexité du réel.
Développer une démarche d'induction/déduction à travers la démarche d'investigation.

Dans ce site : des animations, des vidéos, des exerciseurs interactifs, des webapps...

Les Savanturiers proposent des expériences

gant qui gonfle

EXPERIENCE / Le gant qui gonfle

un TP ( Travaux pratiques) surprenant et un bel enthousiasme de la part des élèves.Un enthousiasme et des déductions parfois surprenantes.
Certains ont voulu refaire deux ou trois fois l'expérience, on se demande bien pourquoi... Le matériel : un gant de protection un bocal un élastique pour maintenir le gant sur le bocal afin que le gaz ne s'échappe pas lors de la transformation chimique.

Protocole gant savanturiers 1

La démarche expérimentale en 5 étapes

1/ La démarche expérimentale est d'abord la formulation d'un problème.
2/ On pose des hypothèses.
3/ On vérifie la ou les hypothèse(s) en réalisant une expérience.
4/ On analyse les résultats.
5/ On interprète les résultats.

Les Savanturiers développent des applications

En exclu du site de saint-jo, une application-jeu créée sur learning apps par M. IDIR, thématique "Tests de reconnaissance des ions". Image et concept. A tester en classe 🙂

Le jeu a un rôle primordial chez l’enfant. L’enfant n’est pas encore dans une situation adulte. C’est précisément pour cela que c’est un enfant. Mais il peut mimer ces situations, « jouer à » et se trouver en "situation réelle".  En faisant « comme si », l’enfant entre progressivement dans le réel, et apprend à s’y mesurer.












Principe du jeu : 

Vous devez répondre aux questions posées en cliquant sur la bonne épingle.

Les Savanturiers vous parlent des derniers évènements :

2016-11-06 15.55.23

1ÈRE MAKER FAIRE LILLE

5 et 6 novembre au Tripostal, Lille + DE 400 MAKERS ! Maker Faire est à la fois une fête de la science, une foire populaire et l’événement de référence de l’innovation partout dans le monde. Ce concept totalement unique regroupe stands de démonstration, ateliers de découverte, spectacles et conférences autour des thèmes de la créativité, de la fabrication, des cultures Do It Yourself et Makers.
Cet événement, présenté par Leroy Merlin en partenariat avec la Ville de Lille et lille3000, réunit des passionnés de technologies, des artisans, des industriels, des amateurs, des ingénieurs, des clubs de science, des artistes, des étudiants et des Start’Up. Ensemble, ils forment la communauté des Makers et viennent pour montrer leurs créations, partager leurs connaissances...

AU PROGRAMME DE CES 2 JOURS :

• 50 ateliers ludiques : soudure, électronique, bricolage; gravure, scie à chantourner, programmation, pyrogravue, codage, programmation, graphe, modélisation 3D...
• 25 animations dont les courses de karting DIY et les très attendues séances de construction et pilotage de drones.
• Les Repair Cafés de la métropole lilloise invitent les visiteurs à venir munis de leurs appareils défectueux pour les réparer.

Les Savanturiers développent des thématiques :

Qu’est-ce que l’atome ( rubrique physique)
Un atome (grec ancien ἄτομος [átomos], « insécable »)1 est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec un autre. Les atomes sont les constituants élémentaires de toutes les substances solides, liquides ou gazeuses. Les propriétés physiques et chimiques de ces substances sont déterminées par les atomes qui les constituent ainsi que par l'arrangement tridimensionnel de ces atomes. Contrairement à ce que leur étymologie suggère, les atomes ne sont pas indivisibles, mais sont eux-mêmes constitués de particules subatomiques. Les atomes comprennent un noyau, qui concentre plus de 99,9 % de leur masse, autour duquel se distribuent des électrons, qui forment un nuage 10 000 à 100 000 fois plus étendu que le noyau lui-même2,3, de sorte que le volume d'un atome, grossièrement sphérique, est presque entièrement vide. Le noyau est formé de protons, porteurs d'une charge électrique positive, et de neutrons, électriquement neutres

...avec de l'humour

Des focus sur les avancées scientifiques à travers l'histoire :

Modèle de Thomson

Thomson, qui découvrit l'électron en 1897. Il fut proposé en 1904 avant la découverte du noyau simplifié. Dans cemodèle, l'atome est composé d'électrons plongés dans une « soupe » de charge positive pour équilibrer la charge négative des électrons, comme des prunes (plum en anglais) dans un pudding.

Modèle de Rutherford

Expérience de Rutherford

On bombarde avec des particules α une feuille d'or ultra-fine, et on observe que la majorité des particules traversent la feuille d'or sans déviation, ni absorption. Par contre, certaines particules sont légèrement déviées et d'autres sont même rejetées en arrière.

Interprétation de Rutherford

Pour lui, le modèle de Thomson n'expliquant pas les observations de l'expérience, un nouveau modèle dans lequel l'atome n'est pas plein devenait nécessaire.

Rutherford imagina alors un atome constitué d'un noyau chargé positivement et contenant la majorité de la masse de l'atome, et séparé par du vide, des électrons tournant autour comme des planètes autour du Soleil. C'est le modèle planétaire de l'atome.

Ce modèle sera adapté en 1913 par le physicien danois Niels Bohr pour donner le modèle de Bohr.

Modèle de Bohr

Le modèle de Bohr est une théorie qui appartient au domaine de la physique/chimie, établie sur le modèleplanétaire de Rutherford, cherchant à comprendre la constitution d'un atome, et plus particulièrement celui de l'hydrogène et des ions hydrogénoïdes (ions ne possédant qu'un seul électron).

Modèle de Schrödinger

Le principe d'incertitude d'Heisenberg. Le modèle deSchrodinger. En 1927, un physicien allemand,Werner Heisenberg, énonce le principe d'incertitude qui porte son nom. D'après lui, il est impossible de connaître la quantité de mouvement des électrons situés autour du noyau. Autrement dit, il est impossible de connaître à la fois la position et la vitesse d'un électron. Ce qui au départ peut être interprété comme un recul est un réalité une évolution fondamental. Le cortège électronique devient "nuage électronique" dans le modèled'Erwin Schrödinger décrit quelques mois plus tard. Le modèle de Schrödinger qui découle de ce principe d'incertitude de Heisenberg confirme donc la présence et la composition du noyau tout en rejetant la notion de « trajectoire » des électrons. Il est seulement possible de déterminer la zone de l'espace où les électrons sont présents le plus souvent, autrement dit il est possible de déterminer la probabilité de présence d'un électron dans une zone située autour du noyau. Le rayon de l'atome devient le rayon de la zone de probabilité maximale des électrons autour du noyau. Ce modèle reste d'actualité et pourtant depuis, on a mis en évidence que de nouvelles particules existent au sein de la matière, des particules (les quarks) qui constitueraient les électrons et les protons. Ces informations proviennent de http://www.cosmovisions.com/EcoleAtomistique.htm http://atheisme.free.fr/Biographies/Democrite.htm http://membres.lycos.fr/veloclub/sagas/atome/